Île-du-Prince-Édouard : Le secteur de la construction de l’Île-du-Prince-Édouard se prépare à démarrer en trombe la prochaine décennie


Ottawa – Selon les prévisions sur le marché du travail publiées aujourd’hui par ConstruForce Canada, l’Île-du-Prince-Édouard se prépare pour la saison de construction la plus occupée de son histoire en 2019. Même si la pression sur la main-d’œuvre diminuera plus tard pendant la prochaine décennie, le secteur devra rester vigilant pour répondre à la demande.

La province traverse un boom de la construction dans un petit marché, stimulé par la croissance continue des mises en chantier résidentielles et par un sommet de l’investissement dans des projets de génie civil et de construction d’immeubles industriels, commerciaux et institutionnels (ICI).

Selon les prévisions du rapport provincial Regard prospectif – Construction et maintenance 2019-2028 de ConstruForce Canada, une croissance démographique constante axée sur l’immigration maintiendra la demande de construction de nouvelles habitations et d’installations des services publics au cours de la prochaine décennie et ajoutera 600 emplois d’ici 2022, soit une hausse de 13 % sur quatre ans. Pendant la deuxième moitié de la décennie, un ralentissement de la demande d’habitations et des niveaux plus faibles d’investissement dans des projets de génie civil et de construction d’immeubles ICI devraient entraîner une diminution modérée de l’emploi dans le secteur de la construction de la province.

« Afin de répondre aux besoins du marché du travail, il faut que le secteur et les établissements de formation soient en mesure d’accroître rapidement leur capacité de recrutement et de formation, déclare Bill Ferreira, directeur général de ConstruForce Canada. La forte augmentation des besoins en main-d’œuvre a été satisfaite en partie par le recrutement de travailleurs de l’extérieur du marché local de la construction résidentielle, dont des personnes provenant d’autres secteurs et provinces. À court terme, le secteur devra miser sur une plus grande mobilité des travailleurs et continuer d’inciter beaucoup de jeunes à entrer dans la population active de la construction. »

Les besoins totaux en main-d’œuvre dans le secteur résidentiel pourraient ajouter près de 400 emplois d’ici 2022, et ils demeureront élevés tout au long de la décennie. Le nombre de mises en chantier à l’Île-du-Prince-Édouard a dépassé les 1 000 unités en 2018 grâce à une forte croissance économique et à l’arrivée de près de 8 000 immigrants dans la province. Des niveaux soutenus d’immigration devraient faire augmenter le nombre de mises en chantier jusqu’à 1 300 unités d’ici 2021 avant de retourner aux niveaux actuels d’ici 2028.

L’emploi total dans le secteur non résidentiel devrait augmenter de 13 % et compter 300 emplois de plus en 2028 par rapport au début de la période en 2018. La construction d’immeubles ICI favorisera une croissance modérée de l’emploi pendant la période de prévision.

Le secteur de la construction de l’Île-du-Prince-Édouard devrait perdre 1 500 travailleurs en raison des départs à la retraite entre 2019 et 2028, soit 27 % de sa population active actuelle. Compte tenu des tendances antérieures, le secteur de la construction de la province devrait recruter quelque 1 200 nouveaux venus provenant de la population locale âgée de 30 ans ou moins.

Pour constituer une main-d’œuvre durable, le secteur de la construction et de l’entretien devra accroître ses efforts de recrutement auprès de groupes traditionnellement sous-représentés dans la population active actuelle, notamment les femmes, les Canadiens autochtones et les nouveaux Canadiens. Les femmes constituent 49 % de la population active de l’Île-du-Prince-Édouard, mais elles ne représentent qu’environ 4 % des travailleurs participant directement aux projets de construction, d’après les métiers et professions faisant l’objet d’un suivi par ConstruForce. En 2016, environ 9,6 % des Canadiens autochtones travaillaient dans le secteur canadien de la construction, mais ils représentaient moins de 1 % des travailleurs participant directement aux projets de construction à l’Île-du-Prince-Édouard. La province a accueilli de nouveaux Canadiens, et cet afflux a joué un rôle clé dans ses marchés du travail. La population immigrée continuera d’être un facteur clé de croissance potentielle de la population active, puisque la province devrait accueillir quelque 27 000 nouveaux immigrants entre 2019 et 2028.

Le perfectionnement de travailleurs de métier qualifiés dans le secteur de la construction nécessite des années et exige souvent la participation à un programme d’apprentissage provincial. Au cours des cinq dernières années, plus de 900 apprentis se sont inscrits dans les 14 plus grands programmes du secteur de la construction de l’Île-du-Prince-Édouard, et 450 personnes ont terminé leur formation pendant cette période. Un engagement continu en matière de formation et d’apprentissage sera nécessaire pour s’assurer d’avoir un nombre suffisant de travailleurs de métier compétents afin de maintenir une population active qualifiée à long terme.

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par le secteur et représentant tous les marchés du secteur de la construction au Canada. Son mandat est de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail, en plus d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la population active canadienne de la construction et de l’entretien puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le site www.previsionsconstruction.ca.

Renseignements : Bill Ferreira, directeur général de ConstruForce Canada, par courriel, à ferreira@construforce.ca, ou par téléphone, au 613 569-5552, poste 222.

Ce rapport a été élaboré avec le soutien et les commentaires de différents intervenants du secteur de la construction et de l’entretien de la province. Pour connaître les réactions du secteur local de la construction à la publication du plus récent rapport de ConstruForce Canada, veuillez communiquer avec les personnes suivantes :

Allan Manley, Cadre dirigeant, Association canadienne des constructeurs d’habitations – Île-du-Prince-Édouard, 902 218-6423, allan@chba-pei.ca

Sam Sanderson, Directeur général, Construction Association of Prince Edward Island, 902 628-5421, sam@capei.ca

Financé par le Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.