Accueil » Liens vers les outils et ressources en productivité

Liens vers les outils et ressources en productivité

TABLE DES MATIÈRES

CONSTRUCTION OWNERS ASSOCIATION OF ALBERTA (COAA)

Depuis de nombreuses années, la Construction Owners Association of Alberta (COAA) travaille à améliorer la productivité et à atteindre une productivité de classe mondiale dans les secteurs de la construction industrielle lourde et de l’entretien industriel. Visitez le site Web www.coaa.ab.ca/Construction pour obtenir une foule de renseignements, de ressources et d’outils relatifs à la productivité.

Intégration avancée des travaux : L’intégration avancée des travaux est une approche rigoureuse visant à améliorer la productivité et la prévisibilité des projets en alignant les activités de planification et d’exécution tout au long du cycle de vie d’un projet, de l’élaboration du projet à son démarrage et à sa mise en œuvre.

Étalonnage : Il s’agit de la collaboration de tous les intervenants du secteur afin de créer une base de données chronologiques servant à mesurer la productivité des projets de construction de l’Alberta et d’instaurer un système d’évaluation continu.

Alberta Report II : La COAA, en partenariat avec la Construction Industry Institute (CII), a créé une base de données d’étalonnage (aussi appelée le COAA Performance Assessment System ou COAA PAS) des produits d’immobilisations industrielles en 2006, qui permet aux membres participants de la COAA d’évaluer le rendement de leurs projets par rapport à des projets similaires en Alberta et aux États-Unis. Certaines données, notamment les coûts du projet, des données sur les échéanciers et la sécurité, ainsi que des renseignements techniques et sur la construction, sont entrées dans la base de données à deux moments dans le cycle de vie d’un projet, lors de l’approbation et à l’achèvement. Le système utilise les données du projet pour calculer des mesures pouvant être analysées pour évaluer le rendement du projet ainsi que la productivité dans les secteurs de l’ingénierie et de la construction.

Stratégie de construction par modules : Les diverses difficultés liées à la construction par modules sont notamment la coordination à distance, l’assurance qualité, le transport et le raccordement sur le chantier. Elles peuvent être traitées dans le cadre d’une pratique exemplaire qui peut aider les propriétaires, les entrepreneurs et les fabricants souhaitant adopter une stratégie de construction par modules.

Réduction de la nécessité de refaire le travail : Il s’agit des outils et des ressources visant à réduire les coûts directs totaux liés à la nécessité de refaire certains travaux sur le terrain, peu importe quelle en est la cause ou la source.

Haut de la page

ALBERTA PROJECTS IMPROVEMENT NETWORK (APIN)

L’Alberta Projects Improvement Network (APIN) est un réseau intersectoriel composé d’entreprises et de dirigeants progressistes travaillant ensemble afin d’améliorer les pratiques du secteur de la construction industrielle en Alberta.

L’APIN cherche à améliorer le rendement de l’Alberta et du Canada afin qu’ils livrent avec succès des projets de construction industrielle rentables du point de vue des capitaux et de la productivité. Plus précisément, l’APIN et ses entreprises fondatrices poursuivent une mission commune de rendre le secteur de la construction industrielle de l’Alberta deux fois plus sécuritaire, deux fois plus productif et concurrentiel à l’échelle mondiale d’ici 2020. Pour en savoir plus, visitez le site Web www.projectimprovement.ca.

Haut de la page

GO PRODUCTIVITY

GO Productivity est une société nationale sans but lucratif qui travaille avec ses clients afin d’élaborer les meilleures solutions pour résoudre leurs problèmes en matière de productivité. L’entreprise offre des services de formation, de conseil et d’encadrement. Son expertise et son expérience amélioreront la capacité et la productivité de votre entreprise. Visitez le site Web http://goproductivity.ca pour en savoir plus sur leurs services, ressources et outils.

Haut de la page

UNIVERSITÉ DE L’ALBERTA Chaire de recherche industrielle du CRSNG en modélisation et en exécution de la construction stratégique

La chaire de recherche industrielle du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada en modélisation et en exécution de la construction stratégique réunit des propriétaires, des entrepreneurs et des groupes syndicaux du secteur de la construction œuvrant en Alberta et dans le reste du pays afin d’élaborer des solutions globales axées sur la recherche visant à résoudre les problèmes importants du secteur. Accordant une attention particulière aux secteurs pétrolier et gazier, des services publics, industriel et de la construction commerciale du Canada, la chaire met l’accent sur les considérations stratégiques liées à la gestion en construction, comme la productivité du secteur de la construction, les compétences organisationnelles et le rendement de projet, ainsi que l’analyse et la gestion des risques. Les recherches menées portent entre autres sur les améliorations à la productivité, la structuration des projets et des équipes, les modes d’exécution du projet et la réduction des risques d’exécution du projet.

Le programme de recherche de la chaire tire profit de la capacité de logique floue pour repérer et quantifier de nombreuses incertitudes subjectives qui représentent des difficultés pour les projets de construction. Les chercheurs combinent la logique floue à d’autres formes de modélisation d’incertitude et d’intelligence artificielle et à des techniques de simulation afin d’élaborer des outils et des approches poussées d’aide à la décision.

La chaire de recherche industrielle du CRSNG en modélisation et en exécution de la construction stratégique collabore étroitement avec des partenaires du secteur vers l’objectif d’utiliser des techniques de modélisation poussées visant à fournir des solutions efficaces aux problèmes pratiques du secteur. La chaire s’efforce de répondre aux besoins des organisations partenaires en offrant des solutions spécialisées personnalisées, ainsi qu’à ceux des projets concertés comptant plusieurs partenaires. Les partenaires représentent divers intervenants du secteur de la construction, notamment des propriétaires, des associations de propriétaires, des entrepreneurs, des associations d’entrepreneurs, des groupes professionnels et des groupes syndicaux de la construction.

Pour en savoir plus sur ses derniers projets de recherche, les partenaires du secteur, les occasions de participer aux recherches, les dernières nouvelles ou les événements, visitez le site Web de l’Université de l’Alberta, à www.strategic-construction.ualberta.ca.

Haut de la page

CENTRE D’ÉTUDE DES NIVEAUX DE VIE

Fondé en août 1995, le Centre d’étude des niveaux de vie réalise des recherches sur les niveaux de vie. Visitez le site Web www.csls.ca pour en savoir plus, notamment sur les dernières recherches en matière de productivité et d’innovation.

Voici les deux principaux objectifs du Centre d’étude des niveaux de vie :

  • Améliorer par la recherche la compréhension des tendances et des facteurs déterminants des niveaux de vie.
  • Contribuer aux échanges publics sur les niveaux de vie par l’élaboration et le soutien de politiques précises basées sur le consensus de spécialistes.

Les recherches et les activités partisanes du Centre d’étude des niveaux de vie sont motivées par les principes généraux suivants :

  • À long terme, la croissance de la productivité est la clé à l’amélioration des niveaux de vie.
  • À court et à moyen terme, l’élimination de tout écart en production est le moyen le plus efficace d’augmenter les niveaux de vie.
  • Le partage équitable des gains de productivité entre tous les groupes de la société est un élément essentiel du processus de croissance économique.
  • Une coopération accrue entre les divers groupes de notre société peut contribuer grandement à de meilleurs niveaux de vie.
  • Il est essentiel d’avoir des données fiables pour surveiller et analyser les niveaux de vie et élaborer des politiques efficaces visant à améliorer les niveaux de vie.

Haut de la page

INSTITUT DE LEAN CONSTRUCTION

La mission de l’Institut de Lean Construction – Canada, fondé en 2015 en tant que comité spécial de l’Association canadienne de la construction, était de transformer le secteur de la construction d’immeubles au Canada en modifiant la façon dont les projets sont planifiés, élaborés et conçus, peu importe la forme d’exécution des projets.

Visitez le site Web www.lcicanada.ca pour en savoir plus sur l’Institut de Lean Construction, ses ressources et ses outils.

Last Planner® System : Cet ensemble de documents a été produit par le comité des normes de l’Institut de Lean Construction afin d’aider les membres avec la mise en œuvre de Last Planner®. Last Planner® est un système de planification de la production conçu pour produire un flux de travail prévisible et apprendre rapidement la programmation, la conception, la conception et la mise en œuvre des projets. Last Planner® a été conçu par Glenn Ballard et Greg Howell. L’Institut de Lean Construction octroie des licences d’utilisation de ces processus à diverses organisations, dont, plus récemment, à l’Associated General Contractors of America.

Éducation et formation : L’éducation et la formation sont des services de base de l’Institut de Lean Construction – Canada, qui donne le cours Lean Construction Education Program (LCEP), élaboré par l’Associated General Contractors of America (AGC) et l’Institut de Lean Construction.

Communautés de pratique : Des communautés de pratique (CdP) locales aident les propriétaires, les concepteurs et les entrepreneurs à comprendre l’approche lean et à s’y retrouver. Tous les participants d’un projet peuvent se réunir en tant qu’utilisateurs locaux afin d’explorer ces concepts et en créer ensemble.

La communauté émergente se rencontre lors des CdP de l’Institut de Lean Construction, forgeant un sentiment d’appartenance. Les CdP locaux offrent un point de rencontre où les gens peuvent se réunir, apprendre, communiquer et explorer les ramifications de ces concepts, tant à l’échelle de leur entreprise que pour le secteur dans son ensemble.

Haut de la page

INNOVATION DANS LE SECTEUR CANADIEN DE LA CONSTRUCTION (INNOVATIONSCC)

InnovationsCC est le résultat d’un défi lancé par l’Association canadienne de la construction (ACC) en vue d’établir un institut voué à l’instauration d’une nouvelle culture axée sur l’innovation dans le secteur de la construction.

Le but d’InnovationsCC est de faire en sorte que l’innovation soit un moteur de croissance dans l’ensemble de notre économie qui se traduira par :

  • une diminution du risque et une rentabilité accrue pour les entreprises;
  • une amélioration de la durabilité et une baisse des coûts du cycle de vie;
  • une plus grande satisfaction de la part des clients;
  • le recrutement de personnes talentueuses au sein du secteur;
  • une image améliorée de l’industrie de la construction;
  • une amélioration des progrès technologiques.

Visitez le site Web www.ccinnovations.ca pour en apprendre plus sur l’innovation au Canada et les projets d’InnovationsCC, notamment :

Clearinghouse d’InnovationsCC : La communauté Clearinghouse d’InnovationsCC a été lancée en septembre dernier. Les intervenants du secteur peuvent y publier gratuitement des solutions novatrices qui seront accessibles par le grand public. InnovationsCC fait ensuite la promotion de ces publications sur les médias sociaux et au sein de son propre réseau, et elle utilisera cet outil comme d’une source de renseignements pour démarrer des projets. N’hésitez pas à l’utiliser!

Sondage à l’intention des propriétaires du secteur de la construction : À la fin de l’automne dernier, InnovationsCC a commandé une étude auprès des propriétaires du secteur de la construction afin d’évaluer les principaux défis de la construction et d’effectuer une analyse des écarts pour déterminer comment les recherches menées par le milieu universitaire et le secteur privé pourraient mieux répondre aux besoins du secteur.

Incubateur pour la conservation de l’énergie dans le secteur de la construction lourde : En janvier 2016, InnovationsCC a créé un incubateur de dirigeants du secteur dans le but de créer un programme dirigé par le secteur sur la conservation de l’énergie dans la construction lourde. La phase 1 du projet a abouti à un rapport portant sur les principaux thèmes qu’abordera le programme. La phase 2, qui sera bientôt amorcée, consistera à l’élaboration du programme et à l’obtention du soutien nécessaire pour sa mise en œuvre à la phase 3.

Haut de la page

CONSTRUCTION INDUSTRY INSTITUTE (CII)

Le Construction Industry Institute (CII), basé à la University of Texas, à Austin, est un consortium de plus de 130 grands propriétaires, entrepreneurs d’ingénierie et fournisseurs des sphères publiques et privées. Ces entreprises se sont associées afin d’améliorer l’efficacité et la durabilité commerciales du cycle de vie de l’aménagement durable au moyen de recherches du CII, d’initiatives connexes et d’alliances industrielles. Favorisant le renouveau et possédant de vastes connaissances, le CII est un organisme unique dans le secteur de l’ingénierie et de la construction, notamment dans les domaines suivants :

Intégration avancée des travaux : Enchaînement global des activités de tous les lots de travaux détaillés (construction, ingénierie et installation). L’intégration avancée des travaux est un processus exécutable planifié qui englobe les travaux d’un projet d’ingénierie-approvisionnement-construction, en commençant par la planification initiale jusqu’à la conception détaillée et l’exécution. Elle fournit un cadre de travail pour la construction productive et progressive, et suppose l’existence d’un plan d’exécution en construction.

Harmonisation : Condition où les participants du projet travaillent dans les limites acceptables afin d’élaborer et d’atteindre un ensemble d’objectifs de projet qui font l’objet d’une définition et d’une compréhension communes.

Étalonnage et mesures : Processus systématique visant à mesurer le rendement d’une entreprise par rapport à des chefs de file reconnus afin de déterminer des pratiques exemplaires qui mèneront à un rendement supérieur lorsqu’elles seront adaptées et utilisées.

Gestion du changement : Processus visant à intégrer au sein d’une entreprise un changement de culture de reconnaissance équilibré, à planifier et à évaluer des modifications apportées à un projet afin de gérer efficacement ces changements.

Constructibilité : Utilisation optimale des connaissances et de l’expérience en construction dans la planification, la conception, l’approvisionnement et les activités sur le terrain afin d’atteindre les objectifs globaux du projet.

Prévention et résolution des conflits : Techniques qui comprennent l’utilisation d’un tableau d’examen des conflits en tant qu’autre processus de résolution des conflits afin de régler les différends à leurs débuts, avant qu’ils n’aient des répercussions sur les progrès, qu’ils ne créent des situations conflictuelles et mènent au litige.

Planification préliminaire : Processus essentiel visant à élaborer des renseignements stratégiques suffisants avec lesquels les propriétaires peuvent gérer les risques et prendre des décisions quant à l’utilisation de ressources afin de maximiser le potentiel de réussite d’un projet. La planification préliminaire est souvent synonyme d’ingénierie préliminaire, de facturation dégressive, de préplanification du projet, d’analyse de faisabilité, de programmation et de planification conceptuelle.

Mise en œuvre des recherches de CII : Utilisation exhaustive et efficace des produits éprouvés de CII par les entreprises membres, tel qu’il est indiqué dans le modèle de mise en œuvre de CII.

Leçons apprises : Élément essentiel de la gestion du savoir organisationnel, un programme efficace des leçons apprises facilitera l’amélioration continue des processus et des procédures et procurera un avantage direct au sein d’un secteur de plus en plus concurrentiel.

Gestion des matériaux : Processus intégré pour la planification et le contrôle de tous les efforts nécessaires afin de s’assurer que la qualité et la quantité du matériel et de l’équipement sont convenablement et rapidement précisées, sont obtenues à un coût raisonnable et sont disponibles, au besoin.

Partenariat : Engagement à long terme entre au moins deux entreprises en tant qu’alliance. L’engagement peut être d’une courte durée, par exemple, de la durée d’un projet. Un partenariat vise à atteindre les objectifs opérationnels en maximisant l’efficacité des ressources de chaque participant.

Planification pour la construction par modules : Évaluation et détermination des besoins de construction hors chantier lors de la phase de planification préliminaire afin d’atteindre les objectifs stratégiques et d’améliorer les résultats du projet. Il s’agit d’élaborer une analyse de rentabilité et une stratégie d’exécution pour les transferts à grande échelle des efforts de construction de type classique du chantier aux ateliers ou chantiers de fabrication.

Planification pour le démarrage : Démarrage : phase de transition entre l’achèvement de la construction d’une usine et le début des activités commerciales. Il comprend toutes les activités qui touchent ces deux phases, notamment la mise en œuvre des systèmes, la vérification des systèmes, l’approvisionnement des systèmes, l’introduction de la charge d’alimentation et les essais de rendement.

Évaluation des risques du projet : Processus visant à repérer, à évaluer et à gérer les risques. L’équipe du projet évalue l’exposition au risque des projets potentiels afin d’orienter les stratégies d’atténuation.

Gestion de la qualité : Gestion portant sur toutes les activités menées pour l’amélioration de l’efficacité, le respect des contrats et la rentabilité de la conception, de l’ingénierie, de l’approvisionnement, de l’assurance et du contrôle de la qualité, de la construction et des éléments de démarrage des projets de construction.

Constitution d’équipes : Processus visant à élaborer des objectifs communs, une interdépendance, de la confiance et de l’engagement, ainsi qu’une responsabilisation entre les membres d’une équipe, et à améliorer leurs compétences en résolution de problèmes.

Techniques « zéro accident » : Techniques comprenant les programmes de sécurité propres au chantier, leur mise en œuvre et leur vérification, ainsi que les efforts pour créer un environnement de projet et un niveau de formation qui endossent l’idée que tous les accidents peuvent être évités et que l’objectif « zéro accident » est réalisable.

Haut de la page

VALENCY

Valency, dont le siège social se trouve à Waterloo, en Ontario, offre des solutions et des pratiques exemplaires en matière de gestion de projets de construction afin de réduire les risques pour les entreprises qui gèrent un important portefeuille de projets d’immobilisations. Il s’agit d’un fournisseur de formation inscrit au Construction Industry Institute (CII) et au Project Management Institute (PMI). Valency a pour mandat d’aider les entreprises à mettre en place des pratiques exemplaires de CII qui améliorent considérablement le rendement des projets d’immobilisations.

Les solutions que Valency offre sont fondées sur les méthodologies et les pratiques exemplaires de CII qui sont totalement conformes au Guide du Corpus des connaissances en management de projet® (PMBOK) de PMI.

CII a cerné 17 domaines d’application des pratiques exemplaires permettant d’améliorer la livraison de projets d’immobilisations. Valency donne essentiellement de la formation et du soutien sur les huit domaines suivants :

  • Planification préliminaire
  • Gestion des risques
  • Définition de la portée
  • Harmonisation
  • Gestion du changement
  • Leçons apprises
  • Partenariat
  • Planification pour le démarrage

Calendrier des activités (en anglais seulement) : valencyinc.com/events

Haut de la page

INDEPENDENT PROJECT ANALYSIS (IPA)

Independent Project Analysis (IPA) améliore la compétitivité de ses clients en leur permettant de mieux utiliser les immobilisations de leurs entreprises. Cette entreprise a la mission et la compétence unique de mener des recherches sur le fonctionnement des projets d’immobilisations et les systèmes de projet, ainsi que de mettre en œuvre les conclusions de ses recherches afin d’aider ses clients à créer et à utiliser des actifs immobilisés de façon plus efficace. Certains de leurs services sont indiqués ci-dessous. Visitez le site Web www.ipaglobal.com pour en savoir plus sur les services et ressources offerts.

Analyse des risques et étalonnage : IPA compare les éléments clés de la rentabilité des capitaux, permettant aux entreprises d’améliorer le rendement de leurs projets d’immobilisations, de leurs systèmes et de leurs activités fonctionnelles ciblées.

Formation et éducation : L’IPA Institute donne des cours publics et privés offrant aux participants un aperçu de la vie réelle et des observations fondées sur les données sur l’élaboration des projets d’immobilisations et les problèmes de gestion. Les entreprises peuvent désormais intégrer ces mêmes cours à leurs programmes de formation au moyen du programme d’apprentissage interne de l’Institute.

Recherche : La division de recherche sur les projets (PRD) examine le fonctionnement des projets d’immobilisations et les systèmes de projet et met en œuvre les conclusions de ses recherches afin d’aider ses clients à créer et à utiliser des actifs immobilisés de façon plus efficace.

Immobilisations de maintien et de chantier : Grâce à une base de données de plus de 200 petits chantiers et d’une méthodologie d’étalonnage des chantiers, IPA peut déterminer les économies possibles des projets d’immobilisations et émettre des recommandations claires sur la façon de réaliser ses économies.

Entreprises et équipes : IPA a déterminé les éléments clés des projets des entreprises et des équipes qui favorisent la rentabilité des capitaux au moyen de recherches fondées sur les données liant les pratiques et les comportements nécessaires pour l’établissement de mesures de rendement concrètes.

Analyse des coûts : Les recherches d’IPA ont démontré un lien entre l’utilisation de certaines pratiques exemplaires en matière d’estimation, de planification et de contrôle et la rentabilité globale des projets d’immobilisations. Le groupe chargé de l’analyse des coûts tente de comprendre quelles pratiques d’estimation favorisent le rendement des projets d’immobilisations en fonction d’analyses des évaluations de projets et des données d’étalonnage du client.

Haut de la page