On constate des gains d’emploi généralisés en février alors que le nombre de travailleurs en construction augmente pour la première fois en six mois | ConstruForce Canada

On constate des gains d’emploi généralisés en février alors que le nombre de travailleurs en construction augmente pour la première fois en six mois


Carrefour Marché de l’emploi

Les gains d’emploi se sont généralisés en février avec une augmentation désaisonnalisée de 337 000 emplois dans la plupart des secteurs.

Statistique Canada a mené sa dernière Enquête sur la population active au cours de la semaine du 13 au 19 février, au moment où la plupart des mesures sanitaires pour contrer la COVID-19 ont été allégées.

La construction a connu une augmentation désaisonnalisée de 31 000 travailleurs (+2,2 %) en février. Il s’agissait de la première hausse mensuelle de l’emploi depuis août 2021. L’emploi était 6,5 % plus élevé en février (86 000 travailleurs) par rapport à février 2021, et 2,2 % plus élevé (30 100 travailleurs) par rapport à février 2020, avant la COVID-19.

Population active, emploi et taux de chômage dans le secteur de la construction (%), Canada

Des gains d’emploi ont été enregistrés dans toutes les provinces, à l’exception de la Saskatchewan et du Manitoba, où l’emploi est resté stable près des niveaux de janvier. Terre-Neuve-et-Labrador a connu la hausse la plus importante avec 13,2 %, suivie de la Nouvelle-Écosse (+7,9 %). Les autres provinces ont toutes rapporté des gains d’un mois à l’autre de moins de 3 %.

Par rapport à 2021, les niveaux d’emploi de février étaient légèrement inférieurs au
Manitoba (-0,9 %) et en Colombie-Britannique (-0,5 %). Les autres provinces ont toutes enregistré des hausses de l’emploi, le Nouveau-Brunswick (+32,6 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (+30,4 %) étant en tête de liste. Les autres provinces ont rapporté des hausses de moins de 15 %.

L’emploi a aussi augmenté dans la plupart des provinces par rapport à février 2020, la Saskatchewan (+15,1 %), la Nouvelle-Écosse (+14,8 %) et le Québec (+9,7 %) se démarquant du lot. Les seules provinces où l’emploi est resté sous les valeurs d’avant la COVID-19 sont la Colombie-Britannique (-14,3 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (-4,6 %).

Pendant ce temps, le taux de chômage d’un mois à l’autre pour le secteur de la construction a diminué de 0,8 point de pourcentage pour se fixer à 7,2 % en février. Ce taux demeure 2,5 points de pourcentage sous celui de février 2021 et 1 point de pourcentage sous celui de 2020.

Le taux de chômage a reculé ou s’est maintenu dans la plupart des provinces en février.
Terre-Neuve-et-Labrador a connu la baisse la plus marquée en points de pourcentage (-5,8 %), ce qui concorde avec la hausse notable de l’emploi dans cette province. Le taux de chômage a augmenté à l’Île-du-Prince-Édouard (+4,6 %) et au Nouveau-Brunswick (+2,2 %) et est resté virtuellement inchangé en Nouvelle-Écosse, en Ontario et en Alberta. Le taux de chômage dans toutes les provinces demeure égal ou inférieur aux valeurs de février 2021.

La population active en construction a augmenté pour la première fois depuis août 2021, avec l’arrivée ou le retour de 20 700 travailleurs. Cette augmentation porte la population active du secteur à 1 525 100 travailleurs. Ce chiffre représente une hausse de 52 500 travailleurs ou de 3,6 % relativement à février 2021, et dépasse d’environ 1 % le niveau qui avait été déclaré en février 2020, avant la COVID-19. Sauf l’Alberta, la Colombie-Britannique et le Manitoba, toutes les provinces ont déclaré des gains d’une année à l’autre au chapitre de la population active.

Finalement, le nombre d’heures travaillées à l’échelle nationale a augmenté de 8,8 % en février pour se situer 13 % au-dessus des niveaux de février 2021. Terre-Neuve-et-Labrador (+35,4 %) et le Nouveau-Brunswick (+30,8 %) ont connu les augmentations les plus remarquables d’une année à l’autre, alors que le Manitoba est la seule province à avoir rapporté une réduction des heures travaillées (-1 %).

Par rapport au mois de février 2020, avant la COVID-19, le nombre total d’heures travaillées était supérieur de 2,4 %.

Bob Collins
Bob Collins est économiste en chef pour ConstruForce Canada.