Accueil » L’activité liée à la construction de nouvelles habitations et aux grands projets aidera à maintenir la main-d’œuvre de la construction de la Saskatchewan

L’activité liée à la construction de nouvelles habitations et aux grands projets aidera à maintenir la main-d’œuvre de la construction de la Saskatchewan

Janvier 31, 2018

Ottawa – Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd’hui, l’activité de construction en Saskatchewan devrait ralentir à court terme, mais une reprise dans la construction de nouvelles habitations, une hausse des travaux de rénovation résidentielle et le démarrage prévu de grands projets miniers et des services publics aideront tout de même à maintenir les besoins en main-d’œuvre de la province bien au-dessus des niveaux historiques.

« Il sera important de continuer à recruter et à former de nouveaux travailleurs pour les projets futurs, même si l’on traverse actuellement une période de faible croissance, a déclaré Bill Ferreira, directeur général de ConstruForce Canada. Bien que tout dépende du calendrier des projets du secteur primaire et des services publics, on s’attend à devoir trouver jusqu’à 3 500 nouveaux travailleurs entre 2022 et 2027. »

Selon le rapport Regard prospectif – Construction et maintenance 2018–2027 de ConstruForce Canada, l’incertitude entourant les prix des produits de base pourrait entraîner des pertes d’emplois dans le secteur de la construction d’ouvrages de génie civil jusqu’en 2021. Toutefois, de nouveaux projets miniers et des services publics devraient faire croître les besoins pour de nombreux métiers spécialisés entre 2022 et 2024. Une augmentation modérée prévue dans la construction d’immeubles institutionnels et commerciaux après 2021 contribuera à la croissance constante de l’emploi en construction d’immeubles industriels, commerciaux et institutionnels (ICI) pendant la deuxième moitié de la période de prévision. Une hausse des travaux de rénovation résidentielle et une reprise dans la construction de nouvelles habitations d’ici 2023 devraient faire croître l’emploi dans le secteur résidentiel de 26 %, ou de près de 3 600 emplois, pendant le reste de la période de prévision. Les besoins en main-d’œuvre globaux en construction devraient dépasser les niveaux actuels d’ici 2023.

En outre, le rapport de ConstruForce Canada fait état de ce qui suit :

  • L’emploi dans le secteur non résidentiel devrait diminuer de 7 %, ou de 2 300 emplois, pendant la période de prévision.
  • Les travaux de rénovation et d’entretien devraient probablement représenter plus de la moitié de l’emploi total dans le secteur résidentiel.
  • Le secteur devrait remplacer jusqu’à 9 300 travailleurs qui prévoient prendre leur retraite au cours des dix prochaines années.

« Au cours de cette décennie, la Saskatchewan devrait perdre 19 % de sa main-d’œuvre qualifiée en construction en raison de départs à la retraite, a ajouté M. Ferreira. Il faudra adopter des mesures de planification proactive pour contrer la perte de compétences et d’expérience d’une génération complète. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Renseignements : Bill Ferreira, directeur général de ConstruForce Canada, par courriel, à Ferreira@buildforce.ca, ou par téléphone, au 613 569-5552, poste 222.

Financé par le Programme d’appui aux initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.