L’Alberta dominera le secteur canadien de la construction durant la prochaine vague d’activité


Alberta – L’Alberta continuera de dominer le secteur canadien de la construction au cours de la prochaine décennie, alors que de nouveaux grands projets d’exploitation des sables bitumineux et des projets résidentiels dicteront la croissance de l’emploi pratiquement chaque année, jusqu’en 2023, selon ConstruForce Canada.

Le rapport Regard prospectif – Construction et maintenance 2014-2023 publié aujourd’hui par ConstruForce Canada indique que le rythme d’expansion a repris, l’emploi dans tous les marchés du secteur de la construction dépassant en 2013 le sommet de 2008.

Sur le plan de la construction non résidentielle, au cours des 10 prochaines années, la croissance de l’emploi découlera des grands projets du secteur primaire et de génie civil. Le démarrage de nouveaux grands projets d’exploitation des sables bitumineux cette année et l’embauche de travailleurs pour réparer les dommages causés par les inondations stimuleront l’emploi en 2014.

« S’il est vrai que le secteur albertain de la construction s’est bien adapté aux conditions du marché jusqu’à présent, il pourrait éprouver des difficultés de recrutement, explique Mme Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Les autres provinces chercheront par tous les moyens à attirer les travailleurs qualifiés et il ne sera pas facile de répondre à la demande locale. À mesure que les départs à la retraite augmenteront, nous risquons aussi de perdre des milliers de travailleurs compétents et expérimentés. »

En effet, le secteur de la construction de l’Alberta devra remplacer quelque 45 000 travailleurs, puisque jusqu’à 22 % de sa main-d’œuvre prendra sa retraite au cours de la prochaine décennie.

Les prévisions de ConstruForce Canada indiquent également que l’Alberta occupera le premier rang au chapitre de la demande de travailleurs compétents et spécialisés requis dans le cadre des grands projets à l’échelle du Canada :

  • Le secteur des sables bitumineux gagnera en maturité et développera sa capacité, ainsi, à long terme, les emplois se déplaceront des projets d’immobilisations vers les projets en hausse d’entretien continu et de réinvestissement de maintien.

  • Les projets industriels, de transport, de pipelines et de production et transport d’électricité feront croître les besoins en main-d’œuvre. À mesure que de nombreux projets connus prendront fin, une courte pause en 2015 sera suivie par une croissance modérée de l’emploi de 2016 à 2023. La plupart des projets actuellement prévus feront augmenter l’emploi de 2015 à 2019.

  • L’activité commerciale et institutionnelle augmentera lentement de 2016 à 2019, puis entraînera une hausse constante des emplois de 2020 à 2023.

  • Dans le secteur de la construction résidentielle, les dépenses et l’emploi dépasseront le sommet de 2007, compte tenu de la hausse des activités de rénovation et de réparation. L’amélioration des conditions a entraîné une forte hausse du nombre de mises en chantier en 2012 et 2013. Cette année, l’activité atteindra un plateau, puis connaîtra des cycles haussiers et baissiers modérés jusqu’en 2023.

L’Alberta a été la première à attirer des travailleurs de l’extérieur de la province et du pays. Le nombre de travailleurs « non-résidents » de la province s’accroîtra à mesure que la main-d’œuvre augmentera pour répondre à la demande associée aux projets.

« La demande de travailleurs qualifiés en Alberta dépassera largement celle des autres provinces, c’est pourquoi il sera essentiel de constituer une main-d’œuvre solide et permanente, ajoute Mme Sparks. Il existe un besoin réel de continuer à faire la promotion des carrières dans les métiers spécialisés et de s’assurer que les programmes de formation et de rétention offriront un soutien efficace à la prochaine génération de travailleurs. »

ConstruForce Canada est un organisme national, dirigé par le secteur, voué à l’élaboration, en temps opportun, de données et d’analyses précises sur le marché du travail qui contribuent à répondre aux besoins en main-d’œuvre et à ceux du secteur de la construction du Canada. ConstruForce consulte les intervenants du secteur, notamment les propriétaires, les entrepreneurs, les groupes syndicaux et les gouvernements pour compiler et valider son information sur le marché du travail. Visitez le site : www.previsionsconstruction.ca.

Renseignements : Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada – par courriel à sparks@buildforce.ca ou par téléphone au 905 852-9186

Financé par le gouvernement du Canada