EPA et EERH : La population active augmente mais les différences dans les données s’expliquent par la mobilité provisoire de celle-ci


Blogue de Carrefour Marché de l’emploi de ConstrForce Canada: image de tête de mât

La saison de pointe de la construction tirant à sa fin, les dernières nouvelles de l’Enquête sur la population active (EPA) révèlent des gains importants en emploi et en taille de la population active en septembre 2019. En comparaison du même mois en 2018, le secteur de la construction du Canada a créé 41 700 emplois (+2,8 %), tandis que la population active a dépassé les 1,6 million de personnes, 45 700 (+2,9 %) travailleurs ayant intégré la population active. Toutefois, à 4,1 %, le taux de chômage pour ce même secteur demeure à un creux quasi historique.

Variation de l’emploi dans le secteur de la construction, septembre 2019 (variation annualisée en pourcentage)

L’EPA n’indique cependant que le lieu de résidence des travailleurs sans enregistrer la mobilité provisoire entre les provinces, ce qui empêche de dégager les tendances de la dynamique du marché du travail à l’échelle provinciale. Par ailleurs, l’Enquête sur l’emploi, la rémunération et les heures de travail (EEHR) de Statistique Canada enregistre l’emploi de travailleurs dans une province sans tenir compte des travailleurs autonomes.

Selon l’EPA, les provinces de l’Atlantique (à l’exclusion de Terre-Neuve-et-Labrador) ont connu une forte croissance de l’emploi en septembre 2019, comparativement au même mois en 2018, alors que celle de l’Ontario a été inférieure à 5 %. L’EEHR signale une croissance plus modérée pour les provinces de l’Atlantique et plus forte pour l’Ontario, ce qui pourrait indiquer une mobilité d’est en ouest.

Selon l’EPA, le nombre d’emplois aurait diminué de façon modérée en Colombie-Britannique alors que selon l’EEHR, il aurait augmenté. La diminution d’emploi est plus marquée en Alberta et en Saskatchewan dans l’EEHR alors qu’elle est plus faible dans l’EPA, ce qui laisse croire que les travailleurs déplacés de ces provinces sont absorbés dans le secteur de la construction de la Colombie-Britannique.

Les données de l’EPA et de l’EEHR concordent pour le Québec et le Manitoba, les deux provinces affichant des perspectives de croissance intéressantes.

———

Bien que le blogue de ConstruForce Canada ait régulièrement fourni une analyse des données de l’EPA mensuelle de Statistique Canada, ce billet est le dernier à traiter ce type d’information. Notre nouveau tableau de bord des « indicateurs clés », accessible à la page d’accueil du site Web, présente maintenant les dernières statistiques sur le secteur de la construction, des rapports de l’EPA, des profils sectoriels ainsi que des indicateurs clés sur les mises en chantier, les permis de construction et bien plus encore. Bien que nous continuerons de présenter l’analyse de l’EPA dans notre blogue lorsque les rapports mensuels indiqueront des tendances importantes ou inhabituelles, nous vous invitons à consulter les indicateurs clés qui fourniront des mises à jour mensuelles sur les données de l’EPA.

< Précédent  |  Suivant >

par Klayton Goncalves, économiste à ConstruForce Canada [image]