Accueil » Nouvelles et médias » Communiqués de presse

Communiqués de presse

Les grands projets permettront de maintenir une forte main-d’œuvre de la construction en Ontario

Janvier 31, 2017

La hausse des départs à la retraite crée des occasions et des défis

Les grands projets visant les infrastructures, le transport et les services publics seront une source importante de travail pour la main-d’œuvre de la construction de l’Ontario. Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd’hui, ces projets soutiendront l’emploi pour les dix prochaines années, tandis que la vague imminente de départs à la retraite des travailleurs de la génération du baby-boom deviendra le plus grand défi du secteur.

« Jusqu’à 86 000 travailleurs de l’Ontario partiront à la retraite au cours de la décennie, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Il s’agit d’une perte importante de compétences et d’expérience qui demandera un effort concerté afin d’attirer davantage de jeunes, de femmes, d’Autochtones et de travailleurs de l’extérieur de la province dans le secteur de la construction. »

Entre aujourd’hui et 2020, la demande en main-d’œuvre de la province s’intensifiera en ce qui concerne les projets d’infrastructures et les grands projets de génie civil actuels et prévus.

« La mobilité de la main-d’œuvre entre les régions sera essentielle afin de répondre à la demande croissante pour des travailleurs de métiers spécialisés », a ajouté Mme Sparks.

Selon le rapport Regard prospectif – Construction et maintenance 2017–2026 de ConstruForce Canada, même si le rythme de la construction devrait ralentir en Ontario, les grands projets maintiendront l’emploi près des niveaux records au cours de la prochaine décennie. Qu’il s’agisse du pont international à Windsor, de la remise en état d’une centrale nucléaire ou de l’expansion du système de transports collectifs dans la région du Grand Toronto et à Ottawa, les projets d’infrastructures surpasseront ceux du secteur résidentiel comme principale source de croissance de la construction dans bien des régions de l’Ontario. On prévoit que l’emploi dans le secteur de la construction atteindra un sommet en 2020, ce qui marquera un plateau dans la période d’expansion de 25 ans qui a fait doubler la taille de la main-d’œuvre de la construction de l’Ontario.

Voici quelques points saillants du rapport :

  • L’activité en construction résidentielle suscitera une hausse des besoins en main-d’œuvre en 2017 avant de se stabiliser, tandis que l’activité de rénovation résidentielle croîtra de façon constante.
  • La construction d’immeubles institutionnels et commerciaux demeurera stable, tandis qu’une croissance modérée de l’activité manufacturière stimulera la construction d’immeubles industriels entre 2019 et 2020.
  • Plus de 20 % de la main d’œuvre de la construction de l’Ontario devrait prendre sa retraite durant la prochaine décennie.

Prévisions de ConstruForce Canada, par région :

Région du Grand Toronto

  • La majeure partie de la croissance de l’emploi en construction de la province se fera dans la région du Grand Toronto, où les besoins en main-d’œuvre pour les grands projets visant les services publics, le transport et d’autres infrastructures devraient être les plus élevés en 2022.
  • La construction résidentielle, stimulée par la construction d’immeubles en copropriété et l’activité de rénovation, devrait se maintenir à de hauts niveaux historiques pendant la période de prévision.

Sud-ouest de l’Ontario

  • L’activité de construction devrait augmenter cette année et l’an prochain, stimulée par les grands projets et les gains dans la construction d’immeubles commerciaux et institutionnels. Les grands projets, notamment le démarrage d’un projet de remise en état d’une centrale nucléaire, susciteront la création de jusqu’à 3 500 emplois d’ici 2020, ce qui représentera une hausse de 30 % de l’emploi dans le secteur du génie civil.
  • Les mises en chantier augmenteront de façon modérée jusqu’en 2021, puis fluctueront à la baisse.

Centre de l’Ontario

  • L’emploi dans le secteur de la construction se maintiendra près des niveaux actuels grâce à une hausse de la construction d’immeubles industriels, commerciaux et institutionnels (ICI) et aux niveaux stables de l’investissement dans les ouvrages de génie civil.
  • Les travailleurs des métiers qui participent à la construction de nouvelles habitations seront recherchés, car l’activité de construction résidentielle atteindra un sommet cette année, avant de ralentir en 2018 et 2019.

Est de l’Ontario

  • La croissance de l’emploi dans le secteur non résidentiel augmentera à court terme, stimulée par l’activité indirecte liée à un projet de train léger sur rail et à d’autres projets d’infrastructures, ce qui créera jusqu’à 2 300 emplois d’ici 2021.
  • Après avoir atteint un sommet sur le plan de l’activité cette année, la construction de nouvelles habitations demeurera relativement stable jusqu’en 2021, pour ensuite diminuer, tandis que les travaux de rénovation se maintiendront près des niveaux actuels.

Nord de l’Ontario

  • Après plusieurs années de déclin, les mises en chantier devraient augmenter pendant la période de prévision.
  • Il y aura une relance modérée de la construction d’immeubles commerciaux et institutionnels, et l’emploi dans le secteur du génie civil augmentera légèrement jusqu’en 2021, avant de reculer à mesure que les projets actuels et proposés prendront fin.
  • La faiblesse des prix des produits de base a retardé les nouveaux projets de mise en valeur des ressources naturelles.

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Renseignements : Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada, par courriel, à sparks@buildforce.ca, ou par téléphone, au 905 852-9186.

Financé par le Programme d’initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.

Les grands projets proposés stimuleront la croissance de l’emploi dans le secteur de la construction au Nouveau-Brunswick

Janvier 31, 2017

Selon les dernières prévisions sur le marché du travail publiées par ConstruForce Canada aujourd’hui, la main-d’œuvre de la construction du Nouveau-Brunswick devrait croître de 12 % au cours de la prochaine décennie, stimulée par une reprise dans la construction de nouvelles habitations, l’augmentation constante dans la construction d’immeubles industriels et commerciaux et les projets prévus liés à l’énergie et aux services publics.

« La majeure partie de la croissance de l’emploi devrait être enregistrée au cours des cinq prochaines années, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Cela dépendra principalement du calendrier des principaux projets dans les pipelines, les terminaux maritimes et l’énergie, ce qui pourrait engendrer des difficultés sur le plan du recrutement à une période où des milliers de travailleurs prendront leur retraite. »

Selon le rapport Regard prospectif – Construction et maintenance 2017–2026 de ConstruForce Canada, l’augmentation des besoins dans la construction au cours de la prochaine décennie s’expliquera par la stabilité du secteur de la construction résidentielle et les grands projets proposés. On s’attend aux plus grands gains d’emplois entre aujourd’hui et 2020, puisque la hausse de l’activité de construction d’immeubles ICI coïncidera avec les projets prévus dans les pipelines, les mines et les autres infrastructures. Ces investissements compenseront le déclin des travaux visant les routes, les autoroutes et les ponts au cours des cinq prochaines années et contribueront à la croissance des travaux d’entretien pendant la deuxième moitié de la décennie. L’expansion dans le secteur de la construction devrait faire augmenter l’emploi par vagues, créant 2 600 emplois dans les dix prochaines années.

En outre, le rapport de ConstruForce Canada fait état de ce qui suit :

  • Une hausse modérée des mises en chantier jusqu’en 2020, alors que l’activité de rénovation résidentielle se renforcera entre 2020 et 2026.
  • Les projets de génie civil pourraient entraîner la création de 1 700 emplois au cours des dix prochaines années, soit une augmentation de 36 %.
  • Il faudra remplacer 28 % de la main-d’œuvre, ou 7 600 travailleurs qui partiront à la retraite au cours de la décennie, ce qui est nettement supérieur à la moyenne nationale.

« Les changements démographiques compliqueront la constitution de la main-d’œuvre requise, a ajouté Mme Sparks. Le bassin de jeunes travailleurs disponibles diminuera alors que les départs à la retraite augmenteront. Le secteur devra redoubler d’efforts pour recruter plus de personnes sous-représentées dans le secteur de la construction, comme les femmes et les Autochtones, ainsi que de nouveaux immigrants et des travailleurs d’autres secteurs. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez le www.previsionsconstruction.ca.

Renseignements : Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada, par courriel, à sparks@buildforce.ca, ou par téléphone, au 905 852-9186.

Financé par le Programme d’initiatives sectorielles du gouvernement du Canada.

Un nouveau partenariat entre ConstruForce et Women Building Futures vise à attirer davantage de femmes dans le secteur de la construction

Octobre 26, 2016

Ottawa – Afin de souligner le Mois de l’histoire des femmes et l’évolution du rôle des femmes dans le secteur de la construction, ConstruForce Canada et Women Building Futures ont annoncé aujourd’hui qu’ils unissaient leurs efforts afin d’attirer davantage de femmes dans les carrières en construction.

« Encourager les femmes à entreprendre un métier en construction n’est pas que la bonne chose à faire, c’est une nécessité, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. Le secteur de la construction est en pleine mutation, ce qui offre une occasion exceptionnelle pour les femmes de laisser leur marque dans l’un des plus importants secteurs du Canada. Nous sommes convaincus que les femmes et le secteur tireront tous deux parti de notre nouveau partenariat. »

ConstruForce et Women Building Futures partagent un engagement visant à accroître le nombre de femmes en construction et à aider le secteur à combler le vide de compétences créé par le départ à la retraite des travailleurs de la génération du baby-boom. Près de 250 000 travailleurs qualifiés, soit le quart de la main-d’œuvre en construction, devraient prendre leur retraite au cours de la prochaine décennie.

« Nous sommes ravis d’avoir conclu ce partenariat avec ConstruForce afin de faire connaître davantage aux femmes les innombrables occasions de carrière du secteur de la construction, qui peuvent aussi offrir un beau train de vie. Qui ne voudrait pas cela?, a déclaré JudyLynn Archer, présidente-directrice générale chez Women Building Futures. Des milliers de femmes sont prêtes à entrer sur le marché du travail ou à changer de carrière, et nous voulons qu’elles sachent que nous sommes là pour les aider. »

Même si le nombre de femmes dans le secteur de la construction est en hausse, la proportion de femmes qui optent pour un métier spécialisé au Canada reste stable, à environ 4 à 5 %.

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Il a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises.

Women Building Futures (WBF) est devenue la principale ressource pour les femmes qui souhaitent avoir une carrière dans les métiers spécialisés ou pour les entreprises cherchant à diversifier leur main-d’œuvre. Le centre de formation de WBF est le premier centre d’apprentissage de métiers pour les femmes au Canada. Situé à Edmonton, le centre offre des cours de formation préparatoire sur les compétences des métiers, notamment en soudure, en travail du fer, en charpenterie-menuiserie et en électricité.

Renseignements :

  • Heather Markham, directrice, Marketing et communications de Women Building Futures, par courriel, à hmarkham@womenbuildingfutures.com, ou par téléphone, au 780 452-1200
  • Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada, par courriel, à sparks@buildforce.ca, ou par téléphone, au 905 852-9186

Le secteur célèbre la main-d’œuvre qui contribue à bâtir l’économie

Septembre 3, 2015

Un travailleur canadien sur 13 gagne sa vie dans le domaine de la construction.

Ottawa – Alors que le Canada s’apprête à célébrer la fête du Travail, le secteur de la construction souhaite souligner la contribution de 1,3 million de Canadiens qui bâtissent, réparent et entretiennent l’équivalent de 2 100 milliards de dollars d’infrastructures chaque année.

« Nous sommes très fiers de notre solide main-d’œuvre d’un million de travailleurs du secteur de la construction, déclare Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. La fête du Travail nous donne l’occasion d’exprimer à quel point nous sommes reconnaissants de ce qui a été construit et d’accueillir les milliers de nouveaux visages qui dirigeront le secteur et bâtiront le Canada de demain. »

Le secteur canadien de la construction amorce en ce moment le virage le plus spectaculaire de son histoire sur le plan démographique. Au cours de la prochaine décennie, jusqu’à 250 000 travailleurs, qui représentent le quart de la main-d’œuvre de la construction au Canada, partiront à la retraite. Ils céderont leur place à une nouvelle vague de jeunes travailleurs qui rempliront de nouveaux postes, à mesure que les travailleurs de la génération du baby-boom prendront leur retraite au cours des dix prochaines années.

« Actuellement, l’âge moyen d’un travailleur de la construction est de 41 ans, indique Mme Sparks. Dans dix ans, la main-d’œuvre sera bien différente, le secteur faisant en ce moment la promotion de plus de 50 métiers et professions du domaine de la construction auprès de la génération montante. »

Calli Zwierschke fait partie de ce nouveau visage de la construction. Cette apprentie électricienne de 24 ans a commencé sa carrière il y a cinq ans et est fière d’exercer son métier.

« C’est une carrière qui permet d’acquérir des compétences pour la vie, dit Calli Zwierschke. Elle offre un style de vie fantastique et donne la possibilité d’utiliser ses compétences partout dans le monde. »

ConstruForce communique avec la future génération de travailleurs de la construction là où elle se trouve – en ligne. À l’aide de YouTube, de Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux, ConstruForce est entré en contact avec plus de 3 millions de Canadiens de 15 à 25 ans qui ont visité son site Web remanié Carrières en construction à www.carrieresenconstruction.ca.

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises.

Renseignements : Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada, par courriel, à sparks@construforce.ca, ou par téléphone, au 905-852-9186
 

Le nouveau rapport sur le secteur résidentiel révèle le besoin de trouver plus de 129 000 travailleurs qualifiés

Avril 27, 2015

En raison de la croissance continue des activités de rénovation résidentielle, du maintien des nouveaux projets de construction et du vieillissement de la main-d’œuvre entraînant bon nombre de départs à la retraite, le secteur de la construction résidentielle au Canada devra trouver plus de 129 000 nouveaux travailleurs qualifiés au cours de la prochaine décennie. Ces données sont tirées du nouveau rapport sur le marché du travail dans le secteur de la construction résidentielle, le tout premier du genre, publié aujourd’hui par ConstruForce Canada en collaboration avec l’Association canadienne des constructeurs d’habitations (ACCH).

« Notre rapport fait état des besoins particuliers des employeurs du secteur de la construction résidentielle et des difficultés auxquelles ils font face, a déclaré Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada. En effectuant le suivi des cycles de la construction de nouvelles habitations, des tendances en matière de rénovation et des départs à la retraite imminents de travailleurs de ce secteur clé, nous aidons les employeurs à prendre des décisions éclairées relativement à leurs besoins en main-d’œuvre. »

Le nouveau rapport sur la construction résidentielle est le premier au Canada à porter exclusivement sur l’offre et la demande pour les constructeurs d’habitations et les rénovateurs.

« Nous sommes enchantés par ce nouveau partenariat et par les connaissances qu’obtiendra notre secteur à la suite de ce travail, a déclaré Kevin Lee, directeur général de l’ACCH. Ce nouveau rapport contient des indicateurs du marché que l’on ne trouve nulle part ailleurs et qui permettent à notre secteur d’être mieux outillé pour anticiper les conditions changeantes et y répondre. »

Le premier rapport annuel Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle 2015–2024 de ConstruForce Canada indique que l’investissement en rénovation et en entretien, qui s’établit déjà à plus de 60 millions de dollars annuellement et qui constitue plus de la moitié de l’investissement en construction résidentielle, augmentera de façon constante à cause du vieillissement du parc de logements. En raison de la croissance globale modérée de la construction de nouvelles habitations, ainsi que d’un déclin dans certaines régions, les travailleurs du secteur de la construction résidentielle seront en demande en rénovation.

Selon le rapport, la plus grande difficulté dans toutes les provinces est la main-d’œuvre vieillissante du secteur résidentiel et le besoin de remplacer près de 114 000 travailleurs qualifiés au cours de la prochaine décennie.  

On peut trouver le premier rapport annuel Évaluations du marché du travail pour le secteur de la construction résidentielle 2015–2024, comprenant des données sur chaque province, à l’adresse suivante : www.previsionsconstruction.ca.

ConstruForce Canada est une organisation nationale menée par l’industrie et représentant tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de la maintenance puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises.

L’Association canadienne des constructeurs d’habitations (ACCH) représente le secteur de la construction résidentielle au Canada et compte plus de 8 500 sociétés membres. Les membres de l’ACCH viennent de tous les secteurs de l’habitation au Canada : constructeurs de nouvelles habitations, rénovateurs, promoteurs immobiliers, entrepreneurs spécialisés, fabricants de produits et de matériaux, fournisseurs de produits de construction, établissements de crédit, assureurs, professionnels des services et autres organisations affiliées.

Renseignements :

  • Rosemary Sparks, directrice générale de ConstruForce Canada, par courriel, à sparks@construforce.ca, ou par téléphone, au 905-852-9186
  • Kevin Lee, directeur général de l’Association canadienne des constructeurs d’habitations, par courriel, à lee@chba.ca, ou par téléphone, au 613-230-3060

Financé par le gouvernement du Canada par le biais du Programme d’appui aux initiatives sectorielles

 

Croissance continue et modérée dans l'industrie de la construction

Mars 16, 2015

Île-du-Prince-Édouard – Après avoir enregistré une légère diminution en 2015, l’emploi dans la construction se dirige vers des gains ainsi qu’une demande continue dans les domaines des habitations neuves et des immeubles commerciaux au cours des années qui viennent, selon les plus récentes prévisions de ConstruForce Canada qui ont été dévoilées aujourd'hui.

« Il pourrait même s’avérer difficile de faire face à la croissance modeste des cinq prochaines années parce que l'emploi atteindra des niveaux records entre 2016 et 2020 », selon la directrice générale de ConstruForce Canada, Rosemary Sparks.

Selon les prévisions de ConstruForce Canada contenues dans l’édition 2015-2024 de Regard prospectif – Construction et maintenance, les investissements dans la construction s’accompagnent de gains modérés. La construction de génie demeure stable alors que la construction commerciale enregistrera ses gains les plus importants et constants jusqu’en 2024. La construction d'habitations neuves doit augmenter au cours des cinq prochaines années après avoir connu une diminution en 2013 et en 2014. Une activité accrue doit créer près de 600 nouveaux emplois d’ici 2024.

Les prévisions de ConstruForce Canada indiquent également ce qui suit :

  • En l’absence de nouveaux projets d’envergure, l’emploi dans la construction de génie baissera en raison de la fin des travaux associés aux services publics. Par la suite, l’emploi reviendra aux niveaux actuels pendant la plus grande partie de la période des prévisions.
  • La construction d’habitations neuves augmentera jusqu’en 2020 et diminuera par la suite. Les travaux de rénovation et d’entretien connaîtront chaque année une hausse continue tout au long de la période des prévisions.
  • Quelque 1 500 travailleurs ou 26 % des travailleurs de la construction doivent prendre leur retraite au cours des dix prochaines années.

« L'industrie de la construction de la province a donc besoin de nouveaux travailleurs », ajoute Mme Sparks. « Il faudra mettre en œuvre des projets de planification à long terme et miser résolument sur le recrutement pour remplacer les départs à la retraite et répondre à la demande croissante. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale qui est menée par l’industrie et qui représente tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail (IMT) et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de l’entretien puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez-nous à l’adresse suivante : www.previsionsconstruction.ca

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Rosemary Sparks, directrice générale, ConstruForce Canada, sparks@construforce.ca ou 905-852-9186

Financé par le government du Canada

Des projets d'envergure et les départs à la retraite posent de nouveaux défis sur le marché du travail de la construction

Mars 16, 2015

Nouveau-Brunswick – Les projets d’envergure qui démarreront l'an prochain, comme l'Oléoduc Énergie Est, le développement minier et la construction d'un terminal portuaire, resserreront le marché de la main-d’œuvre dans la province, selon les prévisions les plus récentes de ConstruForce Canada.

« Le secteur doit se préparer dès maintenant à répondre aux besoins en main-d’œuvre de 2017 et de 2020 », explique la directrice générale de ConstruForce Canada, Rosemary Sparks. « Comme les projets atteindront alors un sommet, il faut attirer et former des jeunes, et inciter les travailleurs qui ont quitté la province à revenir. »

Selon les prévisions de ConstruForce Canada contenues dans l’édition 2015-2024 de Regard prospectif – Construction et maintenance, les nouveaux projets dans les domaines de l'habitation et des ressources provoqueront une croissance restreinte entre 2016 et 2020. Après avoir subi une baisse en 2014 et en 2015, la construction résidentielle connaîtra une reprise à moyen terme, puis diminuera à long terme par suite d’un ralentissement des mises en chantier de logements. La croissance économique provoquera une croissance soutenue de l'emploi dans les secteurs commerciaux et institutionnels, ce qui compensera les pertes d'emploi importantes enregistrées en 2011 et en 2012.

Les prévisions de ConstruForce Canada font état également de fluctuations sur les marchés :

  • L’augmentation continue des travaux de rénovation jusqu’en 2024 compensera, en partie, la baisse du nombre d’habitations neuves qui fait chuter l’emploi dans la construction résidentielle.
  • La construction dans les secteurs industriel, commercial et institutionnel enregistrera une hausse modeste pendant que d'importants projets de génie civil créent une croissance de l'emploi jusqu'en 2021. La fin des projets entraînera ensuite une diminution.
  • L’industrie devra recruter quelque 7 200 nouveaux travailleurs pour remplacer les départs à la retraite au cours de la période.

« Le secteur de la construction du Nouveau-Brunswick enregistrera un nombre de départs à la retraite plus élevé que dans les autres provinces », ajoute Mme Sparks. « On devra accorder la priorité au recrutement afin de pourvoir ces postes et compenser la perte d'expérience d'une génération entière. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale qui est menée par l’industrie et qui représente tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail (IMT) et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de l’entretien puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez-nous à l’adresse suivante : www.previsionsconstruction.ca

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Rosemary Sparks, directrice générale, ConstruForce Canada, sparks@construforce.ca ou 905-852-9186

Financé par le government du Canada

Des projets d'envergure stimulent la croissance de l'emploi dans la construction

Mars 16, 2015

Manitoba – Le Manitoba enregistrera, au cours des prochaines années, une demande accrue de travailleurs spécialisés pour satisfaire les exigences en main d'œuvre de grands projets dans les domaines de la production et du transport de l'électricité, selon les plus récentes prévisions de ConstruForce Canada qui ont été dévoilées aujourd'hui.

« Le défi le plus important du secteur consistera à assurer une offre suffisante de travailleurs qualifiés pendant que se multiplieront les projets cette année et l'an prochain », explique la directrice générale de ConstruForce Canada, Rosemary Sparks. « Au cours des périodes de pointe, l'industrie devra sans doute intensifier ses efforts de recrutement de travailleurs spécialisés à l’extérieur de la province. »

Selon les prévisions de ConstruForce Canada contenues dans l’édition 2015-2024 de Regard prospectif – Construction et maintenance, le secteur créera 3 700 nouveaux emplois au Manitoba au cours de cette période, soit une augmentation de 9 %. Dans plusieurs métiers spécialisés, la demande sera particulièrement forte au cours des deux prochaines années. Le secteur recrutera un nombre record de travailleurs en 2016 et en 2017. Cette période sera suivie d'une croissance de l'emploi modérée à long terme. Cette croissance s'explique par la mise en chantier de projets d'envergure dans les domaines de la production et du transport de l’électricité. La construction de génie civil devrait atteindre un sommet en 2016. La construction commerciale et industrielle connaîtra une croissance soutenue au cours de la période des prévisions alors que la croissance reprendra cette année dans le secteur de la construction résidentielle.

Les prévisions de ConstruForce Canada indiquent également ce qui suit :

  • En 2019, la construction d’habitations neuves poussera le niveau d’emploi à des niveaux records dans tous les métiers et professions avant qu'elle ne commence à diminuer. Les travaux de rénovation et d'entretien connaîtront une croissance soutenue.
  • Il faudra recruter 9 100 travailleurs qualifiés pour remplacer les baby-boomers qui prendront leur retraite au cours des dix prochaines années.

« Étant donné que 22 % des travailleurs de la construction de la province prendront leur retraite au cours de la prochaine décennie, la formation et le recrutement deviendront la priorité absolue des employeurs de la province », ajoute Mme Sparks. « Il n’y a pas de meilleur moment pour une personne souhaitant faire carrière dans la construction. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale qui est menée par l’industrie et qui représente tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail (IMT) et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de l’entretien puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez-nous à l’adresse suivante : www.previsionsconstruction.ca

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Rosemary Sparks, directrice générale, ConstruForce Canada, sparks@construforce.ca ou 905-852-9186

Financé par le government du Canada

Des projets d’envergure assurent une croissance de l’emploi à moyen terme dans la construction

Mars 16, 2015

Saskatchewan – Des projets d’envergure dans les domaines des ressources et des infrastructures continueront d’assurer la croissance de l’emploi dans la construction au cours des cinq prochaines années, selon les plus récentes prévisions de ConstruForce Canada qui ont été dévoilées aujourd'hui.

« Ces projets ont pour effet de créer une demande pour des travailleurs possédant des compétences spécifiques », explique la directrice générale de ConstruForce Canada, Rosemary Sparks. « Les employeurs de la province devront donc maintenir leurs efforts de recrutement jusqu'en 2019 pour suivre le rythme. »

Selon les prévisions de ConstruForce Canada contenues dans l’édition 2015-2024 de Regard prospectif – Construction et maintenance, l’extraordinaire croissance de l’emploi qui se poursuit depuis dix ans continuera jusqu'en 2019. Les chantiers en cours dans les domaines des ressources et des infrastructures ainsi que de nouveaux projets accroîtront les besoins en main-d’œuvre à moyen terme pour atteindre un sommet en 2019. Par la suite, l'activité ralentira jusqu'à la fin de la période des prévisions, mais demeurera nettement plus forte que dans le passé. De 2015 à 2017, la construction dans les secteurs industriel et commercial prendra un nouvel élan avec une croissance de l’emploi dépassant les 5 % par année.

Les prévisions de ConstruForce Canada indiquent également ce qui suit :

  • La construction d’un plus grand nombre d'habitations neuves entraînera une croissance de l’emploi dans le secteur résidentiel de la main-d'œuvre où on enregistrera 1 000 nouveaux emplois. Après un sommet atteint en 2016, on assistera à un ralentissement jusqu’à la fin de la période des prévisions.
  • Le nombre d’emplois dans la rénovation et dans l’entretien augmentera de façon soutenue, mais modeste, au cours de la période des prévisions.
  • Plus de 19 % des travailleurs de la construction doivent prendre leur retraite au cours des dix prochaines années.

« Il faudra donc remplacer quelque 8 600 nouveaux retraités au cours des dix prochaines années », ajoute Mme Sparks. « Cette perte pour l'industrie se transforme en une formidable occasion d'emploi pour les jeunes souhaitant faire carrière dans la construction. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale qui est menée par l’industrie et qui représente tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail (IMT) et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de l’entretien puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez-nous à l’adresse suivante : www.previsionsconstruction.ca

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Rosemary Sparks, directrice générale, ConstruForce Canada, sparks@construforce.ca ou 905-852-9186

Financé par le government du Canada

L'industrie de la construction de la C.-B. connaîtra une croissance importante dans le domaine de l'énergie

Mars 16, 2015

Colombie-Britannique – Le lancement de grands projets de construction en Colombie-Britannique placera cette province au premier rang de la croissance de l'emploi dans ce secteur d'ici 2024, selon les plus récentes prévisions de ConstruForce Canada qui ont été dévoilées aujourd'hui.

« On assiste en ce moment à la mise en chantier d'importants projets de génie civil ainsi qu’à un accroissement de la construction d'immeubles d'habitation », explique la directrice générale de ConstruForce Canada, Rosemary Sparks. « Cette situation aura pour effet de créer plusieurs nouveaux emplois dans la construction et d'obliger les intervenants à privilégier le recrutement et la formation permanente. »

Selon les prévisions de ConstruForce Canada contenues dans l’édition 2015-2024 de Regard prospectif – Construction et maintenance, la plupart des marchés de la construction enregistreront des progrès tous les ans au cours de la période des prévisions. Les nouveaux projets liés au secteur primaire prépareront le terrain en enregistrant une croissance de l’emploi de 70 % d'ici 2018. Par la suite, cette croissance se maintiendra grâce à une activité soutenue de la construction industrielle, commerciale et institutionnelle. Ainsi, on embauchera, à court terme, un nombre record de travailleurs dans certains métiers en 2018. La croissance de l’emploi devrait atteindre des sommets historiques dans la plupart des métiers et des professions avant 2024.

Les prévisions de ConstruForce Canada indiquent également ce qui suit :

  • l'emploi enregistrera une croissance de 20 % (16 000 emplois) dans la construction non résidentielle au cours de la période des prévisions;
  • la croissance dans la rénovation résidentielle s’établira à 16 % (6 700 emplois) et compensera un ralentissement dans la construction d'habitations neuves; et
  • le secteur devra embaucher plus de 39 000 travailleurs au cours des dix prochaines années pour compenser l’augmentation des départs à la retraite.

« Les employeurs de la province doivent se préparer au départ à la retraite de plus de 24 % des travailleurs de la construction au cours de la prochaine décennie. L’industrie perd ainsi des années de compétence et d’expérience qu'on ne comble pas facilement. »

ConstruForce Canada est une organisation nationale qui est menée par l’industrie et qui représente tous les secteurs de l’industrie canadienne de la construction. Elle a pour mandat de fournir en temps opportun de l’information exacte et des analyses sur le marché du travail (IMT) et d’offrir des programmes et des initiatives pour faire en sorte que la main-d’œuvre canadienne de la construction et de l’entretien puisse répondre à la demande, renforcer sa capacité et acquérir les compétences requises. Visitez-nous à l’adresse suivante : www.previsionsconstruction.ca

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec : Rosemary Sparks, directrice générale, ConstruForce Canada, sparks@construforce.ca ou 905-852-9186

Financé par le government du Canada

Pages