Accueil » Bâtir la fondation du respect – Partie 10

Bâtir la fondation du respect – Partie 10

Décembre 7, 2017

Le secteur de la construction au Canada bâtit des milieux de travail respectueux et inclusifs en vue d’un avenir solide.

Soulignons la Journée internationale des droits de la personne - 10 décembreLes défis :

  • Comprendre qu’une communication verbale efficace fait partie intégrante de la communication « inclusive ».
  • Améliorer la communication verbale efficace afin de surmonter les obstacles liés au genre, aux origines et à l’orientation.
  • Faire prendre conscience que la communication verbale efficace est indispensable dans tous les milieux de travail.

Les solutions :

  • Admettre que la communication verbale efficace peut permettre de surmonter les obstacles liés au genre, aux origines ou à l’orientation.
  • Offrir de la formation à tous les travailleurs pour qu’ils améliorent leurs compétences en communication verbale efficace.

La communication est un processus bidirectionnel qui comprend :

  • L’émetteur : la personne qui envoie le message.
    • Le message est influencé par les attitudes, les préjugés et les présomptions de l’émetteur.
  • Le récepteur : la personne qui entend le message. Le message est de nouveau influencé par les attitudes, les préjugés et les présomptions du récepteur.
  •  
  • La boucle de rétroaction : le processus par lequel l’émetteur et le récepteur s’assurent d’avoir compris la même chose.
  •  
  • Facteurs de communication : tout élément qui permet de favoriser la compréhension commune.
    • Par exemple, en répétant ce que vous avez compris ou en modifiant le message pour surmonter les obstacles liés au genre, aux origines ou à l’orientation.

Les différences en matière d’attentes et de comportements liées aux origines et à l’orientation peuvent avoir des répercussions sur la compréhension commune.

  • Contact visuel
    • Certains groupes culturels ont tendance à éviter le contact visuel en signe de respect de l’autorité.
  • Distance physique
    • Dans certaines cultures, maintenir une distance physique est un signe de respect.
  • Coopération
    • Dans certaines cultures, les gens peuvent être plus réservés et attendre d’être invités à parler.
  • Opinions
    • Dans certaines cultures, les gens peuvent éviter d’exprimer leurs opinions, surtout directement et surtout à un patron ou à un chef d’équipe. Ils préfèrent parler à quelqu’un d’autre. Ce comportement peut donner l’impression qu’ils n’ont pas d’opinions ou d’idées ou qu’ils ne veulent pas contribuer.
  • Écoute
    • Dans certaines cultures, les gens vont souvent regarder ailleurs lorsqu’ils écoutent ou parlent en signe de respect.

Quatre obstacles à la communication verbale efficace :

  1. La critique
  2. L’étiquetage et les injures
  3. Les blagues et le sarcasme
  4. Les attitudes négatives

-------

DANS NOTRE PROCHAIN ARTICLE : Travailler efficacement en équipe dans un milieu de travail respectueux et inclusif.

Dans l’article précédent : Améliorer la communication verbale efficace dans un milieu de travail respectueux et inclusif.

-------

Ressources :

  • ConstruForce Canada. « Communication, négociation et règlement de conflits » Centre d’apprentissage en ligne accessible à elearning.buildforce.ca.
  • English, Laura M. et Sarah Lynn. Business Across Cultures: Effective Communication Strategies. 1995. Longman, New York, États-Unis

-------

- JOIGNEZ-VOUS À LA CONVERSATION -
Quelles sont les caractéristiques d’un excellent communicateur?

 

signature de Condition féminine Canada
Ce projet est financé par Condition féminine Canada.

RSS Feed